Ce dimanche, je me suis rendu dans la ville de Nikko, à environ 150 kilomètres de Tokyo. L’aller retour est faisable sur la journée, avec le pass “World Heritage” de la compagnies Tobu, incluant l’aller retour en train, le bus pour accéder aux temples une fois sur place, et les entrées pour visiter les principaux temples et sanctuaires. Il faut compter 2h30 de trajet en train depuis la station d’Asakusa.

Une fois arrivé sur place, le décor change radicalement par rapport à Tokyo! Dès la sortie de la gare on peut profiter de la vue sur les montagnes et les forêts alentours. A l’entrée du centre historique, on peut voir le célèbre Pont Rouge (le Pont des Serpents). Les temples sont regroupés au même endroit il est donc assez simple de tous les visiter sur une après-midi. Les décorations des temples sont très riches et il y a certains détails célèbres à ne pas manquer, tels que le Nemuri Niko (chat endormi, cf photos), les représentations des différents dieux veillant sur le temple, ou encore la représentation des trois singes de la sagesse (importés au Japon par un moine bouddhiste de la secte Tendai) représentant la maxime « Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal ». Selon la secte Tendai, il ne vous arrivera que du bien si vous suivez cette maxime!