Discovering Tokyo
Tumblr relatant mon année passée à Tokyo.
http://about.me/adrien.lemaire

Follow adrien_lemaire on Twitter

Comme prévu, voici mon article sur le tournoi de sumos auquel j’ai assisté ce mardi 10 janvier. L’arène de Kokugikan se trouve dans le quartier de Ryogoku à Tokyo. Pour assister à un tournoi, il y a de tous les prix, les places les moins chers étant à 2100 Yens (environ 20 euros). Les places les plus chères sont très proches de la piste de combat, où le risque est d’avoir un lutteur qui nous tombe dessus!

Les lutteurs de sumos sont appelés les “rishiki”. Ils se nourrissent principalement de Chanko, que l’on peut goûter au restaurant de l’arène. J’y ai personnellement goûté un bol, au curry, qui était assez bon, mais très gras. Le chanko est principalement constitué de soupe ou bouillon, avec divers ingrédients.

Un tournoi dure toute la journée. Il existe plusieurs divisions de lutteurs, les divisions inférieures se rencontrent en début de journée et les plus hautes divisions dans l’après-midi. Je suis arrivé à 15 heures, lorsque le stade était encore relativement peu rempli, mais beaucoup de monde est arrivé pour les derniers combats, vers 16 heures.

Le combat en lui-même est très court, car il y a beaucoup de traditions autour de ce sport. Il y a différentes phases dans la rencontre: une phase où les sumos se montrent du respect mutuel, une phase d’intimidation, le combat… C’est également une tradition que les lutteurs jettent du sel sur le dohyo, la piste de combat… Pour en savoir plus sur les phases du combat de sumo, vous pouvez cliquer sur ce lien (sumofr.net).

Le tournoi s’est cloturé à 18 heures, par la “danse de l’arc” (cf dernière photo).

Shinjuku - Quartier Ouest

Shinjuku est une des gares principales de Tokyo, et la plus fréquentée au monde, avec plus de 3 millions d’usagers qui y passent chaque jour. A partir de là, on peut se rendre à peu près partout dans Tokyo ou dans les villes alentours. La gare est très étendue, et chaque quartier autour de la gare a une ambiance particulière: la sortie Est est très animée le soir, avec beaucoup de restaurants, izakayas, karaoké, des magasins….alors que la sortie Ouest mène à un quartier d’affaires et à plusieurs département store, dont certains appartenant à des compagnies de train (Keio, Isetan, Odakyu…). On peut trouver dans le quartier Sud l’immense centre commercial Takashimaya Times Square, et la Shinjuku Southern Terrace, une zone commerciale.

Je vais très souvent dans ce quartier, puisqu’il est situé à 2 stations de chez moi, et que c’est un quartier très animé.

J’ai pris ces photos dans le quartier Ouest de Shinjuku: je suis tombé sur une fameuse culture “Love” conçue par Robert Clark, présente dans d’autres grandes villes. J’ai également pris en photo le Park Hyatt, que les fans du film Lost In Translation reconnaitront! J’ai pris le reste des photos en me baladant autour de la gare et de la mairie de Tokyo.


Neige à Tokyo (photos: Shibuya246.com)

Tokyo Snow

Tokyo Snow

Chose assez rare, il a neigé lundi dernier à Tokyo. Ce qui donne des photos de Shibuya assez inhabituelles, puisqu’il y avait très peu de monde sur ce carrefour normalement très fréquenté.

Photos: Shibuya246.com

Akasaka Mitsuke


Akasaka Mitsuke est un quartier situé près de mon université, que je n’avais pas encore vraiment pris le temps d’explorer. Il n’y a rien de particulier à y voir lorsque l’on est de passage rapide à Tokyo, mais c’est un quartier assez animé avec des karaokés, restaurants, un cinéma, des commerces…Mais ça reste principalement un quartier d’affaires.

Pour moi, le principal intérêt est le temple, situé en hauteur. C’est assez surprenant de voir ce temple au mileu de bâtiments aussi modernes. On peut même y monter par un escalator! Il y a aussi un accès par un couloir de Tori, ce qui est tout de même plus traditionnel. Ce couloir est surement bien moins long que celui du Fushimi Inari Shrine à Kyoto, mais ça reste assez impressionant puisque je n’en avais jamais vu avant.

Shibuya

Kyoto

Premier article sur mon voyage d’une semaine! Ma première étape était Kyoto, ville incontournable du Japon! Après un voyage de nuit en bus depuis Tokyo (8h de trajet) je suis arrivé à Kyoto très tôt le matin. Le trajet en Shinkansen est bien sur beaucoup plus rapide mais également beaucoup plus cher.

Malheureusement, le temps était très mauvais quand j’y étais et c’était donc moins agréable de découvrir tous les temples sous la pluie. J’ai concentré mes visites sur le Palais Impérial, le quartier de Gion et Pontocho, deux quartiers historiques de Kyoto,et le Château de Nijo.

Je me suis également rendu à Fushimi Inari le deuxième jour (cf le prochain article), sanctuaire situé à environ 20 minutes du centre de Kyoto en train. 

Il est très facile de se déplacer dans Kyoto,c’est une ville très touristique donc tout est écrit en anglais et il y a de nombreux plans dans les rues. J’ai pu trouver très facilement le nom des rues quand j’avais besoin, ce qui n’est pas courant à Tokyo!

Fushimi Inari

La suite de mon séjour à Kyoto, avec la visite du sanctuaire Fushimi Inari, au sud de Kyoto. Après un petit détour en étant monté dans un train express qui m’a emmené trop loin, je suis arrivé dans cet endroit paisible et un peu excentré de Kyoto. Ce sanctuaire est surtout connu pour ses milliers de torii, qui sont des dons faits par des entreprises ou des familles. Je connaissais cette particularité mais ne m’attendait pas à de si longs couloirs! Le chemin vers le haut de la colline est entièrement bordé de torii. A part ces torii, l’endroit est très beau et vaut vraiment le déplacement lors d’un séjour à Kyoto.

Osaka

Premier article sur Osaka, avec le château et le sanctuaire Ohatsu Tenjin. Osaka est vraiment une ville sympa à découvrir, le château et son parc vaut le déplacement, et la vue du haut du château est très belle. Osaka est une ville moderne, mais se distingue vraiment de Tokyo. Mes photos dans un prochain article, prises du haut du Umeda Sky Building, en seront un bon exemple.

En revanche j’ai trouvé qu’il était assez compliqué de s’y repérer dans les trains, plus qu’à Tokyo. Il est plus dur de trouver les infos affichées en anglais, et de s’y retrouver dans les directions. Une fois arrivé sur le bon quai, rien n’est gagné il faut encore monter dans le bon train, express ou local, et avec la bonne direction. D’ailleurs, il est assez surprenant de voir que les gens se tiennent à droite sur les Escalator et les gens pressés passent à gauche….comme en France! A Tokyo, c’est l’inverse donc j’étais un peu déboussolé. 

Articles à venir sur Osaka: Le quartier Namba de nuit et la vue du haut du Umeda Sky Building! (à 173 mètres)

Osaka-Quartier Namba et Dotombori

Le quartier Namba à Osaka peut être comparé à Shibuya et la partie Est de la gare de Shinjuku, le quartier Kabukicho pour son ambiance. 

C’est le quartier qui bouge la nuit, où l’on se fait régulièrement aborder pour nous attirer dans des izakayas ou bars. Ce quartier contribue à l’identité unique d’Osaka et différencié de Tokyo: on voit beaucoup de choses à Tokyo, mais il n’y a pas de quartiers semblables à Namba, avec ses façades très particulières et excentriques. La fameuse publicité “Glico Man” devant le pont Dotombori est incontournable si vous vous rendez là bas!

Osaka- Umeda Sky Building

L’Umeda Sky Building est un building ultra moderne, situé près de la station d’Osaka, dans le quartier d’Umeda. C’est un quartier commercial et d’affaires, très vivant, l’équivalent de Shinjuku à Tokyo. 

Mon bus pour Hiroshima partait de ce building, donc j’en ai profité pour monter tout en haut avant de partir, et ça valait vraiment le coup. Au passage, j’ai voyagé avec la société de bus Willer Express, qui est très bien et dont les locaux dans ce building sont très modernes et confortables si l’on doit y passer du temps, avec accès gratuit à internet et de grands fauteuils.

On peut donc monter à 173 mètres de haut pour profiter d’une vue à 360 degrés sur Osaka. Le paysage urbain est très différent de celui de Tokyo comme vous pouvez le voir sur les photos. Comme il est écrit dans mon guide, Osaka pourrait être “la caricature d’un Japon futuriste pour films de série B”, avec ses constructions modernes et ses néons. A noter que différentes activités sont proposées: les couples peuvent tester leur compatibilité sur le “lumi deck” (cf. photo avec un coeur), mais cela n’est ouvert que le soir. Ils peuvent aussi accrocher leur voeux avec un cadenas acheté au préalable. On peut aussi envoyer une carte postale depuis le haut du building.C’est le genre de petits services et animation que les japonais aiment proposer dans ce genre d’endroits!

Vous pouvez cliquer ici pour voir des photos de nuit de cet endroit, sur l’excellent site Kanpai.fr consacré au Japon.